Le nombre de Tchèques obèses ou en surcharge pondérale n’augmente plus

10-04-2013

Le nombre de personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporelle supérieur à 30) et de surcharge pondérale (IMC supérieur ou égal à 25) a cessé d’augmenter en République tchèque. Aussi surprenante l’information puisse-t-elle être, c’est néanmoins celle qui a été transmise ce mercredi par l’agence STEM/MARK. Selon la dernière enquête menée en début d’année auprès de 2 000 personnes, 21 % de la population adulte tchèque souffrent d’obésité et 34 % de surcharge pondérale. Il s’agit de chiffres semblables à ceux relevés en 2010. Les femmes sont en premier lieu à l’origine de cette tendance positive : « seuls » 27 % d’entre elles souffrent de surcharge pondérale et 19 % d’obésité contre respectivement 42 % et 23 % chez les hommes. Toutefois, un cinquième des jeunes femmes âgées de 18 et 19 ans présentent inversement un poids insuffisant.