Le nouveau leader électoral de l’ODS opposé à une grande coaltion

28-03-2010

Petr Nečas, le nouveau leader électoral du parti ODS depuis le retrait de Mirek Topolánek, est opposé à l’idée d’une grande coalition formée par son parti et le Parti social-démocrate (CSSD). Une perspective qu’il a comparée à « un épouvantail » sur le plateau de la télévision privée Prima et que redoutent surtout les petits partis comme le Parti chrétien-démocrate. En 1998, Miloš Zeman et Václav Klaus, alors à la tête du CSSD et de l’ODS, avaient scellé ce qu’on appelle à Prague « l’accord d’opposition » - une grande coalition qui avait laissé à l’écart du pouvoir toutes les autres formations de taille plus réduite. Les dirigeants du CSSD ont également fait savoir dimanche qu'ils étaient hostiles à l'idée d'une grande coalition.