Le nouveau Premier ministre Jiří Rusnok reconnaît qu’il ne dispose pas de la confiance des députés

30-06-2013

Interrogé à la Télévision tchèque ce dimanche midi, le nouveau Premier ministre Jiří Rusnok a reconnu que le gouvernement de technocrates qu’il est en train de former ne disposait actuellement du soutien d’aucun des partis représentés à la Chambre des députés. Selon lui, il dispose de suffisamment de temps pour s’efforcer d’obtenir la confiance de la Chambre basse du Parlement. « Si j’affirmais que je n’aurai pas la confiance, ce ne serait même pas la peine d’être assis ici », a déclaré Jiří Rusnok, qui a refusé de répondre à la question de savoir s’il accepterait une deuxième tentative de mettre sur pied un gouvernement si celui en cours de formation n’obtenait pas la confiance des députés et si le président de la République, Miloš Zeman, le lui demandait. « Je n’y ai pas réfléchi et j’ai d’autres préoccupations pour l’instant », a-t-il ajouté.