Le parc national de la Šumava devra payer une amende pour avoir utilisé des biocides et troublé l’environnement du coq de bruyère

27-08-2012

L’Inspection tchèque de l’environnement (ČIŽP) a infligé ce lundi une amende de 450 000 couronnes (environ 18 000 euros) au parc national de la Šumava, situé en Bohême du Sud. Les inspecteurs lui reprochent d’avoir perturbé l’habitat du coq de bruyère et d’avoir utilisé des biocides, des substances souvent toxiques, dans la lutte contre les scolytes, un insecte xylophage ravageur. L’année dernière, des militants écologiques avaient vigoureusement protesté contre l’abattage des arbres infectés par cet insecte, une maladie qui relevait selon eux du cycle biologique naturelle d’une forêt. Le Parc national de la Šumava a annoncé qu'il allait faire appel de la décision de l’Inspection et considère que si les biocides n’avaient pas été utilisés, il aurait fallu abattre beaucoup plus d’arbres malades.