Le Parlement européen approuve l'aide aux travailleurs de République tchèque

05-04-2011

Le Parlement européen a soutenu ce mardi une proposition visant à fournir un financement de l'UE en faveur de 834 travailleurs de République tchèque et de Pologne qui ont été licenciés suite à la fermeture de leurs entreprises. En outre, le Parlement demande une évaluation des effets à long terme de l'aide du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM). La République tchèque a présenté une demande d'intervention du FEM suite aux 634 licenciements de la société Unilever ČR, opérant dans le secteur de la distribution et qui a fermé son usine de Nelahozeves, en Bohême centrale. Le montant proposé est de plus de 300 000 euros (environ 8 millions de couronnes tchèques).

Le Fonds européen d'ajustement a été créé pour apporter un soutien supplémentaire aux travailleurs licenciés en raison de modifications majeures de la structure du commerce mondial due à la mondialisation ou à la crise financière et pour aider leur réinsertion dans le marché du travail. Le plafond annuel du Fonds est de 500 millions d’euros.