Le patron Tomáš Pitr voit son appel rejeté

07-09-2012

La Haute Cour de Prague a confirmé ce vendredi la condamnation du chef d’entreprise Tomáš Pitr à trois ans d’emprisonnement pour évasion fiscale et pour transfert illégal d’action entre des sociétés agroalimentaires, causant un préjudice de plus de 28 millions d’euro à l’entreprise Agrocredit. L’homme d’affaire avait fait appel de cette décision malgré le fait qu’il a déjà purgé les deux-tiers de sa peine et qu’il ne lui reste donc qu’à effectuer douze mois de prison. Tomáš Pitr se cachait depuis 2007 en Suisse, mais avait été arrêté en 2010 à Saint Maurice. Il est actuellement emprisonné à Ceské Budějovice, en Bohême du Sud.