Le photographe Antonín Kratochvíl expose ses photos de la jeunesse dorée moscovite

01-06-2010

C’est un « monstre » de la photographie tchèque qui expose à partir de mercredi dans la salle du Mánes, à Prague. Antonín Kratochvíl, reporter aux vies multiples, qui a sillonné le monde de Tchernobyl à Bagdad en passant par le monde des stars de Hollywood, a photographié les clubs très privés de Moscou, où vient s’encanailler la jeunesse dorée et riche de Moscou. A travers ce cycle de photos couleur et noir et blanc, le photographe américain d’origine tchèque jette un regard sur cette société post-communiste russe, faite de contrastes violents et de disparités. L’exposition s’achèvera le 30 juin.