Le Premier ministre critique le président Klaus pour ses opinions « erronées » sur l'UE

16-05-2006

Le premier ministre estime que les opinions du président de la République sur l'Union européenne sont erronées et qu'une majorité des responsables politiques européens les considère comme dangereuses. Jiri Paroubek a ainsi réagi aux propos de Vaclav Klaus qui, mardi, s'est affirmé convaincu qu'être membre de l'Union européenne n'était désormais plus rentable pour la République tchèque. Selon le chef de l'Etat, depuis l'adhésion du pays en mai 2004, les dépenses sont plus importantes que les effets positifs Plus de détails sur cette nouvelle polémique dans nos « Faits et événements ».