Le Premier ministre s’exprime à propos des protestations contre le chef de l’Etat

18-11-2014

Après avoir atterri à Washington, le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, a indiqué ce lundi soir à l’Agence de presse tchèque qu’il n’était pas acceptable de jeter des œufs sur le président de la République et qu’il s’agissait d’une agression inadmissible. Le Premier ministre a réagi en rapport aux manifestations contre le chef de l’Etat lors des commémorations de la Révolution de velours à Prague. Toujours selon les déclarations de Bohuslav Sobotka, le chef de l’Etat devrait « rassembler la société, et non la diviser. »

A l’occasion du dévoilement d’une plaque commémorative en souvenir du 17 novembre 1989 dans le quartier d’Albertov à Prague, le président de la République, Miloš Zeman, a été hué par quelques centaines de personnes. Les manifestants avaient également jeté divers objets sur le podium où était présent le chef de l’Etat. Quelques heures plutôt, plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées sur l’Avenue nationale, Národní třída, pour manifester leur mécontentement à l’égard du chef de l’Etat en dressant des cartons rouge.