Le Premier ministre souhaite une plus étroite collaboration entre son gouvernement et Transparency International

23-10-2005

Le chef de ce gouvernement, Jiri Paroubek, a indiqué ce dimanche à la télévision publique que son Cabinet était prêt à coopérer avec Transparency International pour lutter contre la corruption. Selon le Premier ministre, l'ONG pourrait notamment intervenir dans le processus d'élaboration des lois considérées comme des outils essentiels dans la lutte contre la corruption, comme par exemple la loi sur les conflits d'intérêts ou sur les appels d'offres publics. Au dernier classement sur la percéption de la corruption publié par Transparency International, la République tchèque était placée avant dernière parmi les 25 pays de l'UE.