Le Premier ministre tchèque appelle à l'arrêt immédiat des violences en Libye

22-02-2011

Le Premier ministre tchèque Petr Nečas a appellé mardi à l'arrêt immédiat des violences en Libye. Le chef du gouvernement a déclaré que l'emploi de la force contre la population civile était une violation flagrante des droits de l'Homme qui n'avait pas sa place dans un monde civilisé. M. Nečas a ajouté que la République tchèque était choquée par la brutalité du régime envers les manifestants. Ces déclarations ont été publiées quelques heures après celles du ministre tchèque des Affaires étrangères, qui a vivement réfuté certaines informations selon lesquelles il aurait apporté un quelconque soutien au Colonel Kadhafi. Karel Schwarzenberg a tenu à préciser que ses déclarations faites à Bruxelles n'avaient pas été correctement citées.