Le Premier ministre tchèque regrette la démission du gouvernement slovaque

12-10-2011

La chute de la coalition gouvernementale dirigée par Iveta Radičová « n’est pas une bonne nouvelle ». C’est ce qu’a déclaré, ce mercredi, le Premier ministre tchèque, Petr Nečas, qui a rappelé que la République tchèque entretenait des relations proches et amicales avec le gouvernement slovaque. L’annonce de la démission d’Iveta Radičová a fait suite au vote négatif, mardi, du Parlement sur la ratification du texte prévoyant le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Toutefois, le Parti social-démocrate tchèque estime qu’il est très probable que le Parlement slovaque ratifie finalement le plan qui renforce les prérogatives du FESF afin de lutter contre la crise de la dette dans la zone euro, et en premier en Grèce lourdement endettée. Mercredi, les partis démissionnaires du gouvernement slovaque se sont entendus avec le principal parti d’opposition sur la tenue d’un second vote, qui, cette fois, devrait aboutir à la ratification du texte. Ce vote devrait avoir lieu jeudi.