Le président autrichien Heinz Fischer à Prague

14-05-2009

A l’occasion de la première journée de sa visite à Prague, jeudi, au cours de laquelle il a été reçu au Château de Prague par son homologue Václav Klaus, le président autrichien Heinz Fischer a expliqué que la crise économique actuelle ne permettait pas encore à l’Autriche d’ouvrir son marché du travail aux ressortissants des pays qui ont adhéré à l’Union européenne en 2004. Parmi ces nouveaux pays membres figure la République tchèque. Selon le président tchèque, il s’agit toutefois d’un problème essentiellement symbolique qui n’empêche pas dans la réalité les Tchèques de travailler en Autriche voisine. Avec l’Allemagne, l’Autriche est le dernier des anciens pays membres de l’UE à ne pas encore avoir ouvert son marché du travail. Au début du mois, la Belgique et le Danemark avaient levé les mesures de protection... Ce jeudi, Heinz Fischer a décerné à Vaclav Klaus l'Ordre du mérite de la République d'Autriche.