Le président de la République et le Premier ministre ont signé l'amendement à la loi constitutionnelle

13-09-2009

La Chambre des députés a approuvé vendredi l’amendement constitutionnel permettant sa dissolution. Egalement soutenu par le Sénat, le feu vert de ce dernier signifie donc que la chambre basse du Parlement pourra être dissoute par le président de la République mardi prochain. Václav Klaus a d'ailleurs signé, dès son retour de Pologne, samedi, l'amendement à la loi constitutionnelle, suivi ce dimanche par son Premier ministre, Jan Fischer. Le chef de l'Etat sera donc en mesure de fixer de nouvelles élections législatives anticipées pour les 6 et 7 novembre prochains. Rappelons que celles-ci auraient dû avoir lieu début octobre, mais que la La Cour constitutionnelle tchèque a donné raison au député Miloš Melčák et a invalidé la loi sur la réduction du mandat de la Chambre des députés.

Miloš Melčák, quant à lui, a d’ores et déjà fait savoir qu’il pourrait a nouveau déposer une plainte à la Cour constitutionnelle contre cet amendement approuvé ce vendredi. La République tchèque est dirigée par un gouvernement d’experts depuis mai dernier, suite la censure votée à la Chambre des Députés.