Le président de l’Office suprême de contrôle obligé de démissionner

20-02-2012

Le président de l’Office suprême de contrôle (NKU) František Dohnal doit démissionner. Il a été condamné pour avoir refusé de mettre à la disposition de l’Organe de contrôle de la Chambre des députés les documents nécessaires pour l’audit économique de l’Office suprême de contrôle. Le verdict a été confirmé par la Cour municipale de Prague et František Dohnal est donc obligé de partir. Il est condamné à une peine de 8 mois de prisons avec un sursis de 18 mois pour abus du pouvoir. Selon des spéculations non confirmées il pourrait être remplacé dans sa fonction par le directeur de l Office de représentation de l’Etat dans les affaires de propriété, Miloslav Vaněk.