Le président Klaus critique le renforcement de la supervision financière décidée par l’UE

04-10-2010

Présent à Bruxelles, où se tient ces lundi et mardi le sommet Europe-Asie auxquels participent les chefs d’Etat et de gouvernement de 46 pays, le président de la République, Václav Klaus, a vivement critiqué le renforcement de la supervision financière auquel le Parlement européen a récemment donné son feu vert. Le président tchèque a déclaré que la création d’organes supranationaux chargés de surveiller les banques, les assureurs et les marchés, et ainsi censées empêcher la répétition de la crise financière des années 2008 et 2009, n’était pas une bonne solution. Comme d’autres critiques de cette réforme, Václav Klaus redoute entre autres que les Etats membres perdent une partie de leurs compétences et le contrôle de leurs propres banques au détriment des institutions européennes.