Le président Klaus n’accordera pas de grâce à l’artiste Roman Týc

07-03-2012

Le président de la République, Václav Klaus, n’a pas accordé de grâce à l’artiste Roman Týc, qui purge actuellement une peine d’un mois de prison pour avoir refusé de payer l’amende infligée suite au remplacement, en 2007, à Prague, des pictogrammes des feux piétons. Son entrée en prison, il y a bientôt près de deux semaines, avait entraîné une vague de solidarité dans le pays afin de protester contre son incarcération, beaucoup estimant qu’il s’agit d’une peine démesurée. Selon le Château de Prague, siège du président de la République, Václav Klaus n’a pas trouvé de raisons suffisantes pour accorder une grâce.