Le Président tchèque estime qu'il faut arrêter le processus de ratification de la Constitution européenne

05-06-2005

Le Président tchèque Vaclav Klaus estime qu'il ne faut pas poursuivre le processus de ratification de la Constitution européenne après que ce document a été rejeté par les référendums en France et aux Pays-Bas. Par contre, le président n'opposerait pas son veto au cas où le gouvernement et le parlement tchèques décideraient d'organiser un référendum sur cette question. Selon Vaclav Klaus on pourrait maintenant adopter un autre texte très réduit, une version minimaliste de la Constitution européenne qui aurait beaucoup plus de chances d'être adoptée.