Le président Václav Klaus espère que la Tchéquie pourra négocier la question des visas canadiens

06-07-2009

Le président Václav Klaus espère que Prague pourra encore négocier avec le Canada la question de la réintroduction du régime de visas pour tout citoyen tchèque désireux de se rendre au Canada. Selon les informations non officielles, les autorités canadiennes pourraient rétablir l’obligation de visa, déjà à partir de ce mardi, à la suite de l’afflux de centaines de Roms tchèques qui ont demandé l’asile au Canada, ces derniers mois. Parler de la prise de mesures de rétorsion n’est pas à l’ordre du jour, a indiqué le président en réaction aux déclarations de certains hommes politiques selon lesquels la Tchéquie devrait, en cas de réintroduction des visas canadiens, insister auprès de l’Union européenne pour qu’elle instaure les visas à l’égard du Canada, comme mesure de rétorsion. Vendredi, le ministre des Affaires étrangères Jan Kohout a déclaré que la Tchéquie réagirait par l’introduction de visas de travail et de visas pour les diplomates, en soulignant toutefois que le Canada n’avait pas encore indiqué de décision définitive. Le chef du groupe de députés chrétien-démocrate Cyril Svoboda est allé plus loin en se référant au principe de solidarité au sein de l’UE.