Le président Zeman entend laisser gouverner le cabinet de Jiří Rusnok même sans la confiance du Parlement

07-08-2013

Si le gouvernement de Jiří Rusnok échoue à la confiance de la Chambre des députés et démissionne, il appartiendra, selon la Constitution, au président de la République, Miloš Zeman, de nommer un deuxième Premier ministre chargé de former un nouveau gouvernement. Toutefois, le chef de l’Etat, présent au début de la réunion ce mercredi, a réitéré son soutien au gouvernement d’experts et fait savoir que, même si celui-ci n’obtient pas la confiance de la Chambre basse du Parlement, il le laissera en place, et ce jusqu’à la fin de l’enquête en cours mettant en cause l’ancienne directrice du cabinet de Petr Nečas, Jana Nagyová. Si la Constitution stipule que le président doit nommer un nouveau Premier ministre en cas d’échec du précédent lors du vote de confiance, elle ne précise cependant pas dans quel délai, ce qui laisse un large champ de manœuvre à Miloš Zeman.