Le procureur met fin à la procédure d'extradition Saleh Muslim

19-03-2018

Le procureur de la République a annoncé mettre fin à la procédure visant à l'extradition du leader kurde Saleh Muslim, qui était demandée par la Turquie. Le ministère public justifie cette décision par le fait que l'ancien coprésident du Parti de l’union démocratique (PYD), le principal parti kurde de Syrie, ne se trouve plus sur le territoire tchèque.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis en novembre 2016 par Ankara qui le considère comme un "terroriste", Saleh Muslim avait été arrêté à Prague à la fin du mois de février. Un tribunal de la capitale l'avait relâché quelques jours plus tard.

"L'affaire est en fait terminée", a commenté Miroslav Krutina, l'avocat de M. Muslim. Celui-ci avait l'obligation de rester sur le territoire de l'Union européenne, obligation qui prend fin avec l'arrêt de la procédure.