Le projet de nouvelle politique énergétique prévoit l’exploitation des réserves de charbon au-delà des limites écologiques

08-08-2012

Actuellement en préparation, le document stratégique intitulé « La politique des matières premières de la République tchèque » prévoit entre autres que, après 2035, il sera nécessaire d’exploiter les réserves de charbon au-delà des limites écologiques actuellement respectées. Par ailleurs, le document du ministère de l’Industrie et du Commerce envisage également d’ouvrir de nouvelles mines d’uranium ou d’or. Le texte est vivement critiqué par les maires des communes menacées et les écologistes. Toujours selon le document, les démarches nécessaires à la préparation de l’exploitation d’une partie des réserves de charbon situées au-delà des limites actuelles doivent être entreprises avant 2016 au plus tard. La mine de Frenštát, dans le massif des Beskides, qui contient des réserves d’environ 1,6 milliard de tonnes de charbon, est particulièrement visée. Le document sera présenté au gouvernement avant la fin du mois d’août, tout comme la conception actualisée de la politique énergétique du pays, qui planifie le développement de celle-ci jusqu’en 2040.