Le système pénitentiaire réclame une réévaluation de son budget 2012 insuffisant à son fonctionnement

08-05-2012

Le service pénitentiaire tchèque a fait savoir, lundi, que 1,2 milliard de couronnes (près de 50 millions d’euros) allait manquer à son bon fonctionnement cette année. Le ministère de la Justice entend donc réclamer auprès du gouvernement une augmentation de son budget de 940 millions (37,6 millions d’euros). Toutefois, le ministre des Finances, Miroslav Kalousek, a déjà fait savoir qu’il n’était pas favorable à cette réévaluation, argumentant que les 7,5 milliards de couronnes (300 millions d’euros) alloués pour 2012 étaient suffisants. Le service pénitentiaire, qui estime que cette somme ne suffira à son fonctionnement que jusque fin juillet, met en avant le fait que le nombre de détenus augmente régulièrement et que les prisons sont en sureffectifs. 23 700 détenus sont actuellement recensés dans les prisons tchèques, soit une augmentation de 7 % en l’espace d’un an, pour un total de 10 765 employés.