Le texte d'une note adressée à Washington, relative à l'implantation d'une base anti-missile américaine, restera confidentiel

01-03-2007

Le gouvernement tchèque ne rendra pas publique sa réponse à la demande des Etats-Unis d'implanter une base anti-missile sur le territoire tchèque. D'après le vice-ministre des Affaires étrangères Tomas Pojar, le texte d'une note officielle a déjà été mis au point. L'opinion et le parlement n'en seront toutefois informés qu'après sa remise à Washington. En plus, certaines parties des accords préalables resteront confidentielles. Deux députés tchèques - Jan Hamacek, président de la commission des Affaires étrangères et Ondrej Liska, chef de la commission des Affaires européennes, se trouvent ces jours-ci à Washington, pour discuter des questions liées à l'implantation d'une base anti-missile américaine sur le territoire tchèque. Pour citer la partie américaine, il n'est toujours pas sûr que le Congrès donne son feu vert au financement de la base.