Le ton monte entre le chef de la diplomatie et le chef de l'Etat

05-09-2011

Les relations entre le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, et le président de la République, Václav Klaus, ne sont pas au beau fixe. Après avoir été critiqué par le chef de l'Etat pour sa conception de la politique étrangère et pour son comportement "peu aristocrato-princier", Karel Schwarzenberg a répondu dimanche en expliquant que selon lui ces attaques étaient préparées et entraient dans le cadre du projet de Václav Klaus visant à créer un nouveau parti nationaliste et eurosceptique après la fin de son mandat en 2013. Le président, par l'intermédiaire de son porte-parole, a estimé lundi que ces attaques avaient un effet destructeur sur la culture politique du pays.