Le vice-premier ministre Jiri Cunek a montré à la TV les documents qui doivent lever le soupçon de corruption

28-01-2007

Le vice-premier ministre et chef du parti chrétien-démocrate Jiri Cunek, soupçonné par la police anti-corruption qu'un pot-de-vin d'environ 17 000 euros lui aurait été versé par une agence immobilière de la ville de Vsetin dont il était le maire à l'époque, a montré à la Télévision tchèque les documents devant prouver l'origine de l'argent déposé sur son compte : selon Cunek, il a reçu les 17 000 euros en compensation pour un million de couronnes déposées à la banque Universal Banka qui a fait faillite.