Le vice-Premier ministre tchèque en charge de l'économie en France

02-02-2005

Le vice-Premier ministre tchèque en charge de l'économie, Martin Jahn, a fait remarquer ce mercredi à Paris que son pays permettait aux entreprises européennes d'investir "moins loin" qu'en Chine, et d'y fabriquer, à meilleur coût, des produits de qualité similaire aux produits français.

"La République tchèque est un bon moyen de réduire les coûts, d'être plus efficace tout en obtenant la même qualité qu'en France, et d'être moins loin que la Chine", a déclaré M. Jahn au siège du patronat français (Medef), à l'occasion d'une visite de deux jours en France.

Le responsable tchèque a précisé que l'allègement des procédures d'inscription au registre du commerce serait opérationnel fin 2005 et que la nouvelle loi sur les faillites devrait être adoptée en 2007.

Martin Jahn était également à Toulouse mercredi pour voir le nouvel Airbus A380. Mardi, M. Jahn a rencontré le ministre français des Finances Hervé Gaymard, ainsi que les représentants de la banque Société Générale, du groupe aéronautique et de défense européen EADS, et du constructeur automobile PSA.