Le vote du plan de « stabilisation financière » pourrait ne pas avoir lieu avant le congrès du parti civique démocrate (ODS)

18-10-2012

La Chambre des députés pourrait ne voter le texte de « stabilisation financière », qu'après que Petr Nečas n'ait rétabli la confiance dans ses rangs à l'occasion du congrès de son parti civique-démocrate (ODS) qui doit se tenir début novembre. Alors que la principale formation de la coalition gouvernementale a subi un désaveu complet après sa défaite aux élections régionales et souffre de dissensions internes, le Premier ministre, s'il n'a pas confirmé cette décision, ne l'a pas écarté non plus. Petr Nečas envisagerait de faire approuver par son parti le soutien au projet de loi gouvernementale pour mettre la pression sur certains membres « rebelles » qui refusent de voter un texte prévoyant notamment une hausse d'un point des deux taux de TVA.