Le vote sur la dissolution de la Chambre des députés aura lieu la semaine prochaine

08-08-2013

Les députés tchèques décideront la semaine prochaine de dissoudre ou non la Chambre basse du Parlement, un vote demandé par les parlementaires des partis social-démocrate, communiste et TOP 09. Ces formations disposent ensemble d'une majorité à la Chambre des députés et il est probable que le scrutin ait donc une issue favorable. Dans ce cas, des élections législatives anticipées devraient être organisées sous soixante jours. Au plus tôt, ce vote pourrait avoir lieu mardi prochain.

Le gouvernement de Jiří Rusnok n'a pas obtenu la confiance des députés mercredi comme cela était attendu (93 voix pour, 100 contre) mais souhaiterait continuer à gouverner même sans l'appui d'une majorité à la Chambre des députés. Miloš Zeman s'est exprimé dans le temple de la démocratie tchèque avant le vote et a d'ailleurs clairement laissé entendre qu'il laisserait la main libre à ce cabinet tant que la lumière ne sera pas faite sur l'affaire de corruption qui a fait tombé le gouvernement précédent, celui de Petr Nečas. C'est pourquoi l'option de la dissolution est devenue incontournable pour plusieurs partis de la Chambre des députés.