L’égalité des chances dans le système éducatif est la clef de l’intégration des Roms, selon le gouvernement

12-10-2011

L’intégration et la participation des enfants à des activités et des programmes éducatifs de bonne qualité : tel est, selon le gouvernement, l’élément clef pour l’amélioration à l’avenir de la situation de la minorité rom en République tchèque. C’est ce qu’a déclaré, ce mercredi, le Premier ministre, Petr Nečas, suite à la réunion consacrée à l’étude du rapport sur la situation des Roms en 2010. Ce rapport constate notamment qu’une majorité de la population rom se trouve en situation d’exclusion sociale. Depuis de nombreuses années, la République tchèque est critiquée en raison de la scolarisation importante d’enfants roms dans des écoles dites « spéciales », c’est-à-dire destinées aux élèves possédant un léger retard mental. Le gouvernement affirme également vouloir améliorer les chances des Roms d’obtenir un emploi et mettre en avant les exemples positifs d’intégration dans la société majoritairement non rom.