Les Afghans au service de l'armée tchèque veulent s'exiler en République tchèque

16-02-2013

Les traducteurs afghans qui travaillent au service des soldats tchèques dans le cadre de la mission ISAF, souhaitent pouvoir s'exiler en République tchèque. Une des raisons principales est la peur de représailles des forces de l'opposition qui pourraient les frapper après le départ des soldats tchèques et des autres troupes de la coalition internationale. Les autres membres de la coalition sont confrontés au même phénomène. Environ 200 traducteurs afghans travaillent pour l'armée tchèque. Les ministères de la Défense et des Affaires étrangères s'occupent des cas de personnes craignant pour leur vie, mais pour l'heure, le ministère de l'Intérieur n'a reçu aucune demande d'asile.