Les chrétiens-démocrates opposés aux prochaines étapes d'entrée en application du registre centralisé des entreprises

05-03-2017

Invité de l'émission politique dominicale de la Télévision tchèque, le ministre de l'Agriculture, le chrétien-démocrate Marian Jurečka s'est livré à un réquisitoire contre le registre centralisé des entreprises. Projet porté notamment par son collègue des Finances Andrej Babiš (ANO), ce système, qui permet de tracer le paiement de la TVA et de lutter ainsi contre l'économie grise, est entré au début du mois de mars dans la deuxième phase de son fonctionnement. Marian Jurečka a déclaré qu'il refuserait d'être ministre dans un gouvernement qui lancerait la troisième et la quatrième vagues d'extension de ce système à davantage de professions. Selon lui, le parti chrétien-démocrate est opposé au registre centralisé des entreprises, qui faisait pourtant partie de l'accord de coalition passé avec la social-démocratie et avec le mouvement ANO, et fera campagne aux législatives de l'automne prochain contre son extension.