Les déclarations « xénophobes » du président Zeman selon les ONG ont suscité de vives réactions

16-10-2015

La classe politique tchèque a vivement réagi aux déclarations de Miloš Zeman relatives aux réfugiés. Quelle que soit leur appartenance, la majorité des responsables politiques condamnent ses propos. Selon eux, le président de la République profite des craintes de l’opinion publique sur ce sujet et s’efforce de conserver sa popularité auprès de l’électorat. Les représentants du Consortium des ONG qui travaillent avec les réfugiés ont qualifié les déclarations du chef de l’Etat de xénophobes et de populistes, estimant qu’elles nuisaient gravement à l’image de la République tchèque à l’étranger. Pour sa part, le ministre en charge des droits de l’homme, Jiří Dienstbier a affirmé que les paroles de Miloš Zeman étaient « abjectes et irresponsables […] venant de quelqu’un qui n’a aucune limite pour enfreindre les principes moraux fondamentaux et parfois même les règles juridiques ».