Les élections législatives ne se tiendront pas cette année

15-09-2009

La crise politique se poursuit en République tchèque. Les élections législatives anticipées ne se tiendront en effet finalement pas cette année. La Chambre des députés n’a pas été dissoute mardi, le programme du jour n’ayant pas été adopté par un nombre suffisant de députés. La raison de ce retournement de situation est la décision prise par le Parti social-démocrate de ne pas voter en faveur de la dissolution de la Chambre basse du Parlement. Cette décision entraîne donc l’impossibilité de l’organisation des élections les 6 et 7 novembre prochains, comme prévu. Le leader de la social-démocratie, Jiří Paroubek, a indiqué que son parti arrêtait sa campagne électorale et a invité tous les partis politiques et le gouvernement d’experts dirigé par Jan Fischer à poursuivre les négociations sur le budget de l’Etat pour 2010. Les sociaux-démocrates ont expliqué qu’ils avaient décidé de ne pas voter en faveur de la dissolution de la Chambre basse du Parlement par crainte que la tenue des élections anticipées ne soit de nouveau remise en cause par la Cour constitutionnelle, comme cela avait été le cas récemment.