Les mesures d'austérité vont s'appliquer au président Klaus

13-08-2010

Le président tchèque Vaclav Klaus sera la première victime d'importantes mesures d'austérité envisagées par le nouvel exécutif, avec un salaire réduit et soumis à l'imposition, a indiqué vendredi le porte-parole du gouvernement Martin Kupka. La réduction envisagée du salaire présidentiel "fait partie d'un projet complexe de réduction des salaires des hommes politiques, mais aussi par exemple des juges", a déclaré M. Kupka à l'AFP. Non imposable jusqu'à présent, le salaire mensuel de base du président de la République se chiffre à 196.600 couronnes (7.900 euros), somme qui s'ajoute à 190.500 couronnes (7.650 euros), également non imposables, d'un fonds de représentation destiné à couvrir différents frais liés à la fonction. Le président Klaus verrait sa rémunération mensuelle nette réduite de 64.350 couronnes (2.580 euros), selon un calcul fait vendredi par le quotidien économique Hospodářské noviny.