Les ONG appellent le gouvernement à ne plus refuser l’accueil de réfugiés syriens

26-11-2014

Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Bohuslav Sobotka, les ONG tchèques ont appelé le gouvernement tchèque à revoir sa position relative à l’accueil de réfugiés syriens. Pour l’heure, Prague a refusé d’accorder le droit d’asile à une quinzaine de réfugiés blessés et malades qui seraient accompagnés de leurs familles pour de prétendues raisons de sécurité dont la nature n’a toutefois pas été précisée. Les ONG se sont jointes ainsi à la Conférence épiscopale tchèque qui avait déjà critiqué le gouvernement pour sa décision. Celle-ci a été prise malgré l’accord du ministère de l’Intérieur, le faible nombre de demandes par rapport à d’autres pays européens et le fait que la République tchèque dispose d’une expérience en matière d’accueil de réfugiés en provenance de régions en guerre, notamment de la Bosnie-Herzégovine et du Kosovo.