Les organisations humanitaires considèrent "honteuse" l'attitude de Prague vis-à-vis des réfugiés syriens

11-03-2015

Dans un communiqué commun, plusieurs organisations humanitaires tchèques estiment que la contribution de Prague pour aider les réfugiés du Moyen-Orient, où il est question de 4 millions de Syriens ayant fui leur pays, était "honteuse" au regard du désespoir de ces populations. Ces associations estiment que la République tchèque devrait être en capacité d'accueillir près d'un millier de personnes réfugiées. Elles citent l'exemple de la Suède qui pourrait accepter jusqu'à 100 000 Syriens en 2015. Jusqu'à présent, le gouvernement tchèque a traîné des pieds pour finalement accepter de prendre en charge une quinzaine de familles syriennes. Les organisations humanitaires considèrent également que la République tchèque devrait ressentir une certaine responsabilité morale à fournir un refuge quand tant de Tchèques se sont vus accordés un asile politique durant la période communiste.