Les Premiers ministres du groupe de Visegrád inquiets des menaces pesant sur la souveraineté ukrainienne

04-03-2014

Les Premiers ministres de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie et de la République tchèque, les quatre pays du groupe de Visegrád, ont exprimé leurs inquiètudes quant à l'intégrité territoriale de l'Ukraine suite à l'intervention russe en Crimée. Ils appellent à ce que la Russie respecte le droit international et ses engagements et qu'elle accepte de savoir à la table des négociations. Dans le même temps, le chef de l'Etat tchèque Miloš Zeman s'est déclaré peu convaincu que la prise de sanctions économiques à l'encontre de la Russie puisse avoir un résultat positif. Enfin, le ministre des Affaires étrangères tchèques, le social-démocrate Lubomír Zaorálek, était ce mardi à Genève, au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, où il a annoncé craindre un désastre humanitaire en Ukraine.

Un avion envoyé de Prague jeudi devrait permettre de soigner une dizaine de blessés supplémentaires dans les hôpitaux tchèques.