Les recteurs critiquent la limitation des heures de travail des chercheurs à l’équivalent de 1,2 temps plein

11-09-2014

Selon les recteurs des universités tchèques, l’existence de certaines équipes de recherche financées par le programme européen « Recherche et développement pour l’innovation » est désormais menacée. Plusieurs équipes risquent de disparaître à cause de modifications des règles relatives au nombre d’heures de travail des chercheurs. Si à l’heure actuelle, ils pouvaient travailler à hauteur de 1,5 temps plein, le maximum doit être abaissé à 1,2 temps plein. Le ministère de l’Education justifie cette mesure par sa volonté de se conformer à la directive européenne de 2003 sur le nombre maximum d’heures de travail dans des différents branches d'activité.