Les sociaux-démocrates et les chrétiens démocrates critiquent le discours d’Andrej Babiš

28-02-2015

Partenaires de coalition du mouvement ANO au sein du gouvernement dirigé par Bohuslav Sobotka, les sociaux-démocrates et les chrétiens-démocrates ont vivement critiqué le discours prononcé ce samedi par Andrej Babiš, réélu président du mouvement ANO. Celui-ci a critiqué notamment les sociaux-démocrates, affirmant que la coalition n’était pas un partenariat sans traîtrise. Par ailleurs, Andrej Babiš a estimé que les rapports entre les trois partis gouvernementaux allaient se détériorer à l’approche des élections régionales l’année prochaine. Le président d’ANO a dit regretter que le parti social-démocrate porte l’héritage d’un passé controversé, distribue exagérément l’argent public et souhaite augmenter les impôts, une mesure à laquelle son mouvement est opposé. Les responsables sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates se sont dits très surpris par les propos d’Andrej Babiš et ont mis en garde contre ce qu’ils appellent une « agrofertisation » des régions après les élections en 2016, le groupe agroalimentaire dont Andrej Babiš, dont la fortune est estimée à deux milliards d’euros par le magazine Forbes, est le propriétaire (http://www.radio.cz/fr/rubrique/infos/le-ministre-tcheque-des-finances-andrej-babis-est-le-slovaque-le-plus-fortune).