Les symboles religieux ne devraient être interdits dans les établissements scolaires que s'ils présentent un danger

28-05-2015

Les établissements scolaires ne devraient interdire les symboles religieux arborés par les élèves que dans les cas où ils présentent un danger pour la sécurité ou pour la santé. C'est qui ressort d'une recommandation du ministère de l'Education destinée aux directeurs des écoles. Selon cette note, interdire les symboles religieux reviendrait à violer la liberté de religion garantie par la Charte des droits et libertés fondamentaux, un texte adopté en Tchécoslovaquie en 1991 et qui a valeur constitutionnelle. Cela ne serait également pas en accord avec la loi anti-discrimination. Cette recommandation doit aider les conseils d'école à déterminer le règlements intérieur de leur établissement.