Les Tchèques arrêtés en Turquie risquent jusqu’à quinze ans de prison

09-02-2017

Le parquet turc demande une peine allant de sept ans et demi jusqu’à quinze ans de prison ferme pour deux Tchèques arrêtés en Turquie en novembre dernier. La justice turque soupçonne Markéta Všelichová et Miroslav Farkas d’activités terroristes et d’appartenance à des milices kurdes. Les Tchèques rejettent toute accusation et se présentent comme des activistes humanitaires. Il y a quinze jours de cela, le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, a déclaré que les négociation menées avec Ankara devaient aboutir à l’expulsion des deux détenus du pays et à leur retour dans la patrie.