Les Tchèques pourraient participer à la construction de quatre nouvelles raffineries en Irak

06-03-2012

Les entreprises tchèques pourraient participer à la construction de quatre nouvelles raffineries de pétrole en Irak, dont chacune nécessite un investissement de 1,5 milliards de dollars. Le ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce Martin Kuba l’a déclaré ce mardi, à Prague, au cours d’une rencontre avec les représentants d’une trentaine d’entreprises tchèques. Ces derniers devraient accompagner le ministre lors de sa visite en Irak, prévue pour fin mai. Martin Kuba a rappelé, à cette occasion, que les fournisseurs tchèques avaient une bonne réputation dans ce pays, étant donné que « les entreprises tchécoslovaques avaient construit, par le passé, plus de 60% capacités de traitement du pétrole et du gaz en Irak ». « Ces dernières années, les entreprises les plus actives, comme Technoexport, Chemoprojekt, Prokop Engineering UNIS et d’autres encore participent à la reconstruction qui est en cours », a expliqué le ministre.