L’hôpital psychiatrique de Bohnice mis hors de cause dans le cas d'une ancienne patiente accusée de meurtre

25-08-2016

L'hôpital psychiatrique de Bohnice a Prague n'a pas commis de faute dans le cas de cette patiente qui, après avoir été relâchée en juillet dernier, avait commis le jour même un meurtre dans un centre commerciale de la ville. C'est ce qu'a indiqué ce jeudi le ministre de la Santé Svatopluk Němeček, qui présentait aux journalistes les conclusions d'une commission de son ministère. Celle-ci estime que des soins adaptés ont été prodigués à cette femme de 33 ans par le personnel de l'hôpital et aucune entorse à la loi n'a été constatée. Il y aurait en revanche eu des manquements au niveau de la communication entre les médecins et les policiers. En effet, avant le meurtre, la jeune femme a été une première fois interpellée dans un café où elle avait agressé un étranger. Les agents de police n'auraient pas alors su évaluer justement le sérieux de la situation en ne relayant pas les informations adéquates à l'hôpital.