Liberté de la presse : 21e, la République tchèque a perdu douze places au classement de Reporters sans frontières

20-04-2016

L’organisation Reporters sans frontières a publié, ce mercredi, son classement mondial annuel de la liberté de la presse. La République tchèque a perdu douze places par rapport à 2015 et n’arrive cette année qu’en 21e position sur un total de 180 pays pris en compte. Parmi les anciens pays du bloc communiste en Europe, c’est la Slovaquie qui fait figure de meilleur élève en 12e position. En tête du classement, dont l’indice synthétise les atteintes à la liberté de l’information, les trois pays européens qui occupaient les premières places l’an dernier composent à nouveau le trio de tête. Pour la quatrième fois consécutive, la Finlande se distingue comme le pays le plus respectueux de la liberté de la presse. Elle est suivie par les Pays-Bas et la Norvège. La France arrive en 45e position. A l’autre bout de l’échelle, et là aussi comme ces dernières années, figurent l’Erythrée, la Corée du Nord et le Turkménistan. Très médiatisé à chaque sortie, ce classement de Reporters sans frontières se fonde sur sept indicateurs pour évaluer la réelle liberté de la presse : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures.