Libye: Prague hostile à une zone d'exclusion aérienne

12-03-2011

Le président Klaus représentait la République tchèque lors du sommet extraordinaire sur la Libye à Bruxelles ce vendredi. Il a déclaré être contre l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye, qui selon lui "n'est pas un signal clair étant donné qu'une zone d'exclusion militaire signifie la guerre". Un avis partagé par le Premier ministre tchèque Petr Nečas. M. Klaus souhaitait un message clair de l'UE appelant le colonel Kadhafi à démissionner. La France et la Grande-Bretagne insistaient pour se tenir prêt à intervenir militairement si nécessaire, alors qu'un grand nombre de pays refusent d'envisager une telle option par crainte de l'escalade.