L’Inspection tchèque de l’éducation enquêtera l’assignation des élèves rom aux écoles dites spéciales

23-09-2013

L’Inspection tchèque de l’éducation va lancer une enquête concernant l’assignation des élèves rom aux écoles dites « spéciales », des établissements destinés aux élèves atteints de légers troubles mentaux dans lesquels les enfants rom sont très souvent envoyés alors même qu’ils ne sont pas handicapés. Selon des différentes estimations, ils en constituent 32% des effectifs. Le ministère de l’Education planifie cette enquête en réponse aux critiques récurrentes de la part de l’Union européenne. Cependant, l’Association des enseignants des écoles spéciales se montre réticente à cette enquête. Selon son président, Jiří Pilař, il est d’un côté difficile de définir des critères pour désigner un élève rom, d’autre côté, les écoles n’ont pas droit de rassembler ces données sensibles. L’inspection tchèque de l’éducation défend son projet par l’obligation de réparer l’injustice qu’a été faite aux dix-huit élèves rom assignés à l’école spéciale et pour laquelle le pays a été condamné par la Cour européenne des droits de l’homme en 2007. Les représentants tchèques devraient présenter les mesures qu’ont été prises au sommet du Conseil de l’Union européenne au mois de décembre.