Lisbonne : Klaus mettrait une nouvelle condition à sa signature

08-10-2009

Le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, actuellement président de l'UE, s'est entretenu jeudi par téléphone avec Vaclav Klaus. "J'ai discuté au téléphone avec le président Klaus (...) dans le but de signer le traité, et il a demandé à ce qu'une note de bas de page de deux lignes soit ajoutée en lien avec la charte des droits fondamentaux", a-t-il ajouté. "Il s'agit d'un mauvais message envoyé au mauvais moment pour l'UE", a-t-il répondu à Vaclav Klaus. Le Premier ministre suédois a souligné qu'il avait néanmoins demandé aux services juridiques de la présidence de l'UE d'étudier cette requête et qu'il en discuterait au cours des prochains jours avec le reste des Vingt-Sept.