L’Union tchèque du commerce et du tourisme critique la qualité des contrôles sanitaires

11-02-2013

La traçabilité des aliments et boissons tchèques, de leur origine à leur point de vente, laisse à désirer selon l’Union tchèque du commerce et du tourisme. La loi ne serait pas assez exigeante et il serait facile pour des groupes de malfaiteurs de mettre sur le marché tchèque des produits falsifiés. C’est ce que contient la lettre envoyée par ce syndicat à l’Union européenne, une action considérée comme « déloyale » par le ministre de l’Agriculture Petr Bendl. Ces critiques interviennent quelques mois après la crise sanitaire majeure qui a touché la République tchèque, quand de l’alcool coupé au méthanol s’est retrouvé mis en vente et a causé l’intoxication de nombreuses personnes et a tué 39 d’entre elles.