Lutte contre la corruption: différentes mesures pour un contrôle plus strict du financement des partis politiques vont être présentées au gouvernement

02-04-2015

Les partis et mouvements politiques tchèques ne seront plus autorisés à dépenser plus de 80 millions de couronnes (près de 3 millions d’euros) pour financer leurs campagnes électorales à l’avenir. Ils seront tenus par ailleurs de créer un compte transparent et une nouvelle autorité sera chargée de surveiller leur gestion économique. Telles sont quelques-unes des principales mesures qui figurent dans les projets d’amendements à diverses lois relatives aux partis politiques que présentera prochainement le ministère de l’Intérieur au gouvernement. Le document a été mis en ligne ce jeudi sur le site Internet du gouvernement. Le problème du financement et d’un contrôle plus strict de la gestion des partis politiques est évoqué depuis plusieurs années déjà. La coalition gouvernementale en place a cependant fait de ces amendements une de ses priorités dans le cadre de sa lutte annoncée contre la corruption.